Propos sur le “goût”

Pour celles et ceux qui n’ont qu’une connaissance partielle de la culture anglaise, sachez que les Anglais et Anglaises ont pour point commun un intérêt immodéré pour le goût, qu’il soit vestimentaire, architectural, bon ou mauvais. Par exemple, en arpentant les rues de Cambridge et en prenant soin de distinguer les touristes des indigènes, vous serez frappés de constater la diversité des tons, des couleurs et des motifs portés par nos amis anglais. Parfois séparément, parfois tous à la fois, à l’excès, voire carrément kitsch.

Si vous vous décidez pour une balade matinale, vous rencontrerez plutôt des personnes d’âge mûr, de préférence élégamment vêtues et ayant cette « touch of class » qu’un certain John Cleese ne renierait pas. Si par contre vous avez l’audace d’une sortie nocturne, vous croiserez plutôt des jeunes filles bien en chair et petitement vêtues, qui sont aussi à l’aise dans des souliers à talons que la reine d’Angleterre dans un pub devant un match de football.

Et durant la journée, vous serez susceptibles de croiser l’un, l’autre ou les deux à la fois et parfois une variété de goûts sur une seule et même personne. Cette dernière catégorie s’applique par exemple aux femmes et hommes de bonne société, dont les vêtements s’apparentent plutôt à des chutes de rideaux de la reine Victoria, ou à des tapis anglais poussiéreux. La jeunesse est sans complexe et s’offre volontiers les excès inverses, arborant des couleurs flashy, mélangeant indistinctement les lignes et les pois par exemple. Les fautes de goût sont innombrables, mais cela fait partie du charme britannique et du dépaysement que nous aimons et recherchons.

Notez l'élégance des chaussettes

 

Et vous n'avez même pas vu le collier de la dame en rose!

En matière architecturale, les défis ne manquent pas non plus ; nous avons d’un côté la symétrie des charmantes maisons anglaises en briques rouges, l’architecture victorienne typique, les bow-windows et la perfection des pelouses vertes et de l’autre, des trottoirs qui ressemblent à des patchworks, des herbes folles en pleine ville, des bâtisses noircies par le temps et la pollution ou encore d’ignobles portails.

 

De fort belles bâtisses

D'un côté de la route, vous avez cette jolie façade...

... et de l'autre, ce portail.

Je ne pense pas me tromper en doutant de la symétrie de cette porte.

 

En matière de kitsch, j’ai déniché une jolie perle, dont vous me direz des nouvelles :

 

Alors? Vous aimez?

Je suis pourtant d’avis que la créativité est la maîtresse des vertus, qu’elle devrait être entretenue, car elle est l’expression de notre personnalité et de notre culture. Après tout, tous les goûts sont dans la nature et je crois que la Suisse n’est pas en reste en matière architecturale – rappelez-vous par exemple le projet pharaonique du « Musée des Beaux Arts » à Lausanne.

Et la créativité a aussi du bon. À Cambridge, nos amis Anglais ont par exemple « recyclé » une église pour en faire un café.

De même à Glasgow, en Ecosse, la ville avait eu la brillante idée de transformer une église en pub. Ainsi donc je me rendais souvent à l’église, non pas pour y prier, mais pour y boire des bières avec la bénédiction du Saint Esprit !

 

Advertisements

2 commentaires

Filed under England

2 responses to “Propos sur le “goût”

  1. Claire

    J’adore la fontaine du lapin qui danse! 🙂

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s